Il est temps de s’inscrire pour la volée 2012-2013

Update 31.08.2012: séance d’info exceptionnelle le 5 septembre, et prolongation du délai d’inscription jusqu’au 10 septembre. Je cite en passant une étudiante de la dernière volée qui me dit que cette formation, “c’est un investissement pour essayer de se garantir un job et par les temps qui courent, ça vaut de l’or” — prenez-la au mot!

Les examens de juin de la volée 2011-2012 sont terminés, c’est donc le moment de penser à vous inscrire si vous désirez faire partie de la volée 2012-2013 de la formation de Spécialiste en médias sociaux et communautés en ligne.

Si vous désirez plus d’informations pour prendre votre décision, venez à la séance d’information du 21 août 2012 18h30 à la Maison de la Communication. Vous y rencontrerez les directeurs de cours (Bernard Barut et moi-même), un ou deux étudiants des volées précédentes, et… vos futurs camarades de cours!

Si vous connaissez d’autres personnes dont l’épanouissement professionnel pourrait bénéficier de cette formation, transmettez-leur l’info. Voici la brochure du cours.

Advertisements
Posted in Général | Un commentaire

Volée 2012-2013: séances d’info le 2 mai et le 21 juin à Lausanne

Alors que la volée 2011-2012 de la formation de Spécialiste en médias sociaux et communautés en ligne voit arriver son cinquième et dernier module (la semaine prochaine), les séances d’information pour la volée 2012-2013 démarrent! La première a eu lieu le 2 avril. Il y en a deux autres d’agendées ce printemps:

Toutes deux auront lieu à la Maison de la Communication à Lausanne, à 18h30. C’est l’occasion d’entendre de vive voix comment se déroule cette formation, de rencontrer les deux directeurs de cours (Bernard Barut et moi-même), et de poser toutes les questions qui vous taraudent.

La brochure 2012-2013 est également en ligne. Elle contient toutes les informations pratiques sur la formation, et entre autres les dates des modules.

Posted in Général | Un commentaire

Module 5 : Présentations de vos projets

Module 5 du 25 au 28 avril

Créer sa propre plate-forme communautaire

Bonjour, à toutes et tous,

Lors du 5ème module, 6 heures sont prévues pour que chacun présente sont projet à la classe.

Cette présentation à 3 objectifs :

1) Vous aidez à clarifier et à simplifier votre projet au maximum. (objectifs)

2) Bénéficier des réflexions, questions et remarques de tous.

3) Visualiser et comprendre les autres projets.

Pour structurer ces 24 présentations, nous allons procéder de la manière suivante :

Présentation de15 minutes par élève.

5-6 minutes de présentation.

5-6 minutes de questions réponses.

5-3 minutes de changement d’orateur.

Structure de la présentation, 8 slides, soit environ 45 secondes par slide :

1. Le titre, qui ne doit plus être une description, mais une action. (marketing du projet)

2. Les cibles

3. Le business model

pas forcément les 9 cases, mais les plus importantes pour votre projet, qui paye quoi ou qui ne paye pas, pour quels services, comment, etc..

4. L’écosystème du projet (les outils sociaux utilisé)

5. Le rôle de chaque élément de l’écosystème (interaction et objectif)

6. Les clefs de l’animation de votre réseau et les effets de levier prévus. Rappel : (a) entre votre projet et les cibles, (b) entre les cibles, et (c) pourquoi les cibles intégreraient leurs amis, communiqueraient l’existence de votre projet… c’est l’effet de levier.

7. Les 3 principaux risques du projet et leurs solutions préventives ou de secours.

8. Les grandes phases du projet (l’objectif étant de découper « l’entrée sur le marché ») et les 3 principaux critères de succès par phase.

Conseils : Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours…

Je vous propose de up loader vos présentations dans ce dossier avant le 25 avril.

https://docs.google.com/?tab=mo&authuser=0#folders/0B3A-3oZ9Et9TMkZuczFVLVlUZXVXem9NU25nYkRKQQ

(n’oublier pas de mentionner votre nom dans le nom du fichier)

Avec mes salutations.

Bernard

| Laisser un commentaire

Supports de cours du module 4

Les voici, les voilà: les supports de cours “public” du module 4 (liens ajoutés au fur et à mesure de la disponibilité des présentations):

Et n’oublions pas le First Rezonance sur le SoLoMo!

Posted in Matière, Volée 2011-2012 | 2 commentaires

Ecriture blog: quelques critères d’analyse

Voici quelques critères que je vous propose comme point de départ pour analyser un article de blog.

  • le texte est-il à la première personne?
  • le ton est-il suffisamment personnel/informel?
  • phrases et paragraphes sont-ils assez courts?
  • y a-t-il des liens (assez mais pas trop)?
  • l’article est-il tagué?
  • les liens sont-ils placés sur des mots qu’ils explicitent ou développent de façon pertinente?
  • le titre correspond-il au contenu de l’article?
  • l’orthographe, la grammaire et la ponctuation sont-elles correctes?
  • l’auteur a-t-il pris avantage du gras, des listes, des liens et des italiques pour “aérer” son article?
  • le contenu de l’article est-il clair? apprend-on quelque chose, comprend-on?
  • arrive-t-on à repérer une histoire?
  • a-t-on le sentiment de connaître un peu mieux l’auteur?

Globalement, qu’est-ce que vous aimez dans l’article en question? Qu’est-ce que vous aimez moins?

D’après vous, qu’est-ce qui fait un bon article de blog? Voyez-vous d’autres critères?

Posted in Matière, Volée 2011-2012 | Tagged , , , , | 11 commentaires

Ecriture blog: donnée pour l’exercice individuel

Sauvegarder ses données régulièrement, c’est un peu comme avoir de bons mots de passe: c’est le truc qu’on sait qu’on doit faire, qui nous fait peut-être frémir quand on y pense, mais qui n’arrive jamais en haut de notre liste de choses à faire. C’est important, mais jamais urgent. Donc on ne le fait jamais.

Pour se motiver, comme pour les mots de passe d’ailleurs, rien de tel que se plonger dans quelques histoires d’horreur pour se faire peur. Comme par exemple, le jour où Stephanie a effacé par mégarde tout le contenu de son blog — sans avoir de sauvegarde récente. Jeff Atwood, lui, a vu l’hébergeur de Coding Horror perdre toutes ses données. Eh oui, on ne peut pas se reposer les yeux fermés sur son hébergeur!

Si on cherche un peu, on trouve plein d’autres histoires comme ça. Voyez encore chez cmic, quand son iMac l’a lâchée. Les disques durs, ça meurt. (Sans prévenir, souvent. Et le congélateur ne vous sauvera pas toujours.) Les erreurs humaines, ça arrive.

Et ça, c’est sans compter les mésaventures type cambriolage. Bien entendu, les ordinateurs et autres joujoux électroniques sont fort prisés des malfrats. Pas trop gros, assez faciles à revendre, pas si bon marchés que ça.

Fermez les yeux une minute, et pensez à tout ce que contient votre précieux ordinateur. Imaginez perdre tout ça… vous sentez le stress monter?

Bien. C’est le moment d’agir. Vous avez un disque dur externe qui traine quelque part? Sinon, allez illico en commander un, ça ne coûte pas plus de 100 ou 200 CHF. Ça se trouve chez Steg, Nextway, PCtop…

Mac: ouvrez Time Machine. Choisissez le disque dur sur lequel vous voulez faire la sauvegarde. Sélectionnez les dossiers que vous désirez inclure (mon tuyau: le tout, parce que ça rend la restauration nettement plus simple).
Windows: il y a aussi un système de sauvegarde intégré à Windows. Mais oui, votre ordinateur vous en a certainement déjà parlé. On branche le disque dur et on met tout ça en route.
Linux: si vous utilisez Linux, vous savez probablement quoi faire — faites-le! (sinon, un point de départ: rsync…)

Tous ces systèmes utilisent le principe des sauvegardes incrémentielles: la première sauvegarde est une sauvegarde complète (ça prend donc du temps, laissez tourner pendant la nuit), et les suivantes n’enregistrent que les différences depuis la dernière sauvegarde: plus on sauvegarde souvent, moins ça prend de temps!

Gardez donc le disque dur de sauvegarde sur votre bureau où quelque part de pratique, que cela vous demande un minimum d’effort de le brancher régulièrement (plusieurs fois par semaine! au moins une fois!) à votre machine.

Avoir une sauvegarde locale, c’est bien joli. Mais en cas de vol (ou dégâts par le feu ou l’eau) il vaut mieux ne pas avoir stocké toutes ses sauvegardes au même endroit. Comment on fait?

On installe Crashplan. C’est gratuit, et ça permet de faire des sauvegardes sur un disque dur externe (des fois que la solution offerte par votre système d’exploitation ne vous conviendrait pas) et aussi, surtout, chez des amis. Certes, il faut avoir des amis, et des amis avec de l’espace de stockage, mais… pourquoi ne pas prévoir un peu de troc, et une après-midi “faisons nos sauvegardes”? On achète les deux un gros disque dur externe, et on utilise Crashplan pour faire de l’échange de sauvegardes. Crashplan permet aussi “d’importer” directement la sauvegarde d’un ami via un disque dur externe, ce qui diminue grandement le temps nécessaire à cette première sauvegarde, souvent longue.

Concrètement: on télécharge Crashplan et on l’installe. On crée un compte. On fait une sauvegarde sur un disque dur externe (un “Dossier” en jargon Crashplan). On donne le disque dur avec la sauvegarde à un ami, qui va l’ajouter à ses sauvegardes entrantes (“Attach Backup Archive”). Votre ami vous donnera son code d’autorisation. Une fois entrée le code sur votre machine, vous pourrez sauvegardez sur la sienne, à distance, via internet, où que vous soyez.

Magique, non? Allez, hop, allez faire vos sauvegardes.

Et n’oubliez pas, si vous avez des données en ligne, d’utiliser Backupify, par exemple. Et d’exporter régulièrement le contenu de votre blog WordPress!

Texte brut fourni par Stephanie dans le cadre de la formation de Spécialiste en Médias Sociaux et Communautés en Ligne (SMSCL). Liens, illustrations et autre formatage par…

Posted in Matière, Volée 2011-2012 | 8 commentaires

Module 4: programme et travail préparatoire

Le programme du module 4 est en ligne! Je vous laisse en prendre connaissance tranquillement.

D’ici au début du module (il reste un peu moins de trois semaines), je propose à chacun/chacune de faire le travail préparatoire suivant, sur lequel nous nous appuierons pour les ateliers “écrire pour le web”.

C’est clair que vous n’avez pas encore appris à faire toutes ces choses dans les règles de l’art, mais on apprend beaucoup mieux en ayant d’abord essayé!

  • avoir envoyé au moins 20 tweets depuis la création de son compte (comprenant également liens, retweets, réponses)
  • avoir partagé sur facebook au moins 15 éléments depuis la création de son compte (comprenant images, liens, partages de contenu publié par autrui) et laissé au moins 5 commentaires
  • observez autour de vous: qu’est-ce qui différencie d’après vous l’écriture pour le web de l’écriture “offline”? que dire de l’écriture sur les blogs? écrivez sur votre blog un article partageant vos réflexions et observations sur ce qui différencie les styles d’écriture offline et online que vous rencontrez (journalistique, commercial, blog, facebook, web, twitter…). Quelques paragraphes suffisent!
  • écrivez encore un court article sur votre blog: une réflexion, quelque chose qui est arrivé, une annonce, une critique de quelque chose que vous avez lu/vu… peu importe le sujet, mais essayez d’y ajouter un angle un peu personnel (sans sombrer dans le journal intime). A nouveau, pas besoin d’écrire un roman, quelques courts paragraphes suffisent.

Pour les articles de blog, envoyez un trackback/pingback vers cet article (en le mettant en lien dans le vôtre) ou bien laissez le lien vers votre article dans les commentaires.

Je me réjouis de vous lire, et de vous voir le 7!

Posted in Programme, Volée 2011-2012 | 21 commentaires